Carole, maître-nageur

J’ai longtemps hésité à venir. J’étais au Pôle emploi de Villefranche, un peu découragée, et  je voyais la Cellule emploi toute petite à côté, pensant que ça ne concernait que Châtillon. Au premier contact j’ai tout de suite apprécié le lien humanisant et l’écoute, je redevenais quelqu’un et j’ai repris confiance. Aux chômeurs je dis « ne restez pas seuls, allez parler et même pleurer, ça fait du bien ». un  bénévole ne m’a pas lâchée, il me téléphonait souvent, m’encourageait. Un jour j’ai osé aller à la rencontre d’un employeur et ça a marché. Depuis je suis devenue bénévole à la Cellule Emploi.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×