Jean-François, cariste

à la suite d’un licenciement après 20 ans d’activité comme cariste, je peine à retrouver un travail

Avec la Cellule Emploi je ne me sens pas tout seul, je suis soutenu et écouté, c’est différent du Pôle Emploi :

les bénévoles m’aident à chercher un travail,

me donnent des contacts,

et surtout m’écoutent et prennent du temps,

de plus, dans les locaux j’ai accès à internet, au téléphone et à l’imprimante,

On m’a aussi appris à me servir d’un ordinateur, de Word et Excel et à consulter les sites d’offres d’emploi

Ajouter un commentaire